L’Unicef, Métro et nous

Réalisations 2009-2010

Les enfants du Relais 59 ont participé à un concours de dessins et de textes sur les Droits de l’Enfant organisé par l’Unicef et le journal Métro. Vous savez quoi ? Quelques uns furent publiés dans Métro du 20 novembre.

L’énigme

de Bilal, Emilie, Essaïd, Inès, Jessim et Oumar

Infans

J’ai le droit à l’éducation.
J’ai le droit de m’exprimer.
L’Etat est responsable de ma sécurité, de ma santé et de mon instruction.
Les adultes ne doivent pas exagérer au point de me frapper.
L’Etat doit garantir ma protection si je suis sans famille.
J’ai le droit de bénéficier de la sécurité sociale.
L’Etat doit s’assurer que je ne fasse pas la manche.
Des fois, les adultes me prennent pour un idiot.
Je suis « celui qui ne parle pas »

Qui suis-je ?

Les Droits de l’Enfant d’après les enfants du centre de loisirs maternel

Les enfants doivent faire des cadeaux à leur maman.
On doit prêter les jouets à tous les enfants.
Il faut sauver tous les enfants du feu.
Aller chez le docteur pour tous les enfants et les soigner.
Jouer au foot et prêter le ballon à tous les enfants.
Il faut protéger les enfants.
Les enfants ont le droit de manger.
Tous les enfants ont le droit de croquer des pommes.
Tous les enfants ont le droit de courir à la course.
Les enfants ont le droit de lancer le ballon.
Les enfants ont le droit de lire des histoires, de jouer avec leur maman et leur papa, de jouer avec leur vélo et de regarder la télé.

Dessins et textes

de Tahar, Rayane, Magoundo, Joana et Dahvia

Il y a cinq personnages.
Le premier c’est Pierre, il a 18 ans.
Le deuxième c’est François, il a 18 ans.
Le troisième c’est Marc, il a 18 ans.
Le quatrième c’est Jean, il a 18 ans.
Le dernier c’est Patrick, il a 15 ans.

Patrick se cache parce qu’il a seulement 15 ans. Les autres font la guerre.
Parce qu’il est trop jeune pour mourir, il n’a pas envie de faire la guerre.

Si j’étais président de ce pays, j’interdirais aux enfants de moins de 15 ans de faire la guerre.
Si j’étais un adulte, je parlerais avec le président pour lui dire que les enfants ne doivent pas faire la guerre.

Tahar – 10 ans

Les personnages sont quatre soldats et un enfant. En tout ils sont cinq.
D’un côté il y a la guerre et de l’autre il y a un soldat qui essaye d’obliger un enfant à faire la guerre.

Rayane – 11 ans

Les personnages de mon dessin sont un homme qui est allé en prison pour raison de viol, puis qui est ressortit de prison, et une petite fille innocente qui se promène dans la rue.

C’est un homme qui invente une histoire juste pour violer la petite fille.

Je pense que les adultes ne devraient pas faire cela car les enfants sont innocents. Selon moi, il faudrait qu‘ils restent toute leur vie en prison.

Les adultes devraient signaler la situation aux policiers.

Joana – 10 ans


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *